bandeau_nouvelles_retina

Publié le 26 octobre 2020

Nouvelles

Ann-Rebecca Savard, nommée présidente du district de Montréal/Rive-Sud du Regroupement des jeunes courtiers du Québec (RJCQ)

Ann-Rebecca Savard prend le flambeau à la présidence du district Montréal/Rive-Sud du Regroupement des jeunes courtiers du Québec (RJCQ), lors de l’assemblée annuelle du groupe. Elle succède ainsi à Antoine Chaume qui occupait ce poste depuis la création du regroupement dans ce district en 2017.

Rappelons que le RJCQ est un regroupement à but non lucratif qui compte plus de 230 conseillers, créé afin de faire rayonner la profession de courtier auprès des conseillers de la relève. Ce dernier est dirigé par un conseil d’administration auquel siègent uniquement de jeunes conseillers.

Le RJCQ organise une fois par mois des rencontres pour 25 personnes environ afin de faciliter l’échange et la communication. Le but de ces rassemblements est de partager les meilleures pratiques afin de faire avancer les entreprises respectives de chaque membre présent. Régulièrement des conférenciers sont invités afin de s’exprimer sur un sujet prédéterminé en lien avec les préoccupations des membres du RJCQ.

Une candidate idéale

Si Ann-Rebecca Savard n’est conseillère que depuis peu, elle est pourtant la candidate toute désignée pour prendre la relève d’Antoine Chaume. Passionnée et déterminée, elle a déjà réussi à faire sa place dans le milieu.

Même si elle est encore au début de sa carrière, Ann-Rebecca Savard nourrit de grandes ambitions et est résolue à mettre ses valeurs à la bonne place. Conseillère indépendante affiliée à MICA Cabinets de Services financiers, une entreprise familiale créée par son grand-père, Denis Savard et aujourd’hui dirigée par son père, Gino-Sébastian Savard, elle a de la suite dans les idées et défend avec conviction ses valeurs.

Elle a d’ailleurs décidé de se lancer en investissement responsable. Ses propres placements sont à 100 % dans des fonds environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et elle met un point d’honneur à aborder ces sujets avec ses clients.

LIRE AUSSI: L’ESG dans ma pratique : une jeune conseillère convaincue

En dehors de l’ESG, Ann-Rebecca Savard travaille également pour que les femmes s’imposent davantage dans le monde des services financiers, notamment en tant qu’indépendante.

Nul doute que sa détermination et ses convictions pourront servir d’exemple aux membres du RJCQ.

Source : Finance et investissement