DOSSIER ENTREPRENEURSSemer, récolter et solidifier
capitalisation

Publié le 1 mai 2018

L’expertise MICA

Semer, récolter et solidifier

Ouf! Vous avez passé à travers la période tumultueuse, mais ô combien stimulante de la croissance. Vous voilà en mode capitalisation, ou consolidation – ou peu importe le terme – vous devez reprendre votre souffle. Vous savez que cette étape est un élément fort important pour la pérennité de votre « bébé ». Plusieurs questions tournent dans votre tête. Évidemment, il n’y a pas de recette unique, ni magique, pour s’assurer que le tout se déroule comme sur des roulettes.

Avant même de déterminer la nature de la capitalisation, vous commencez par vous poser la question ultime : est-ce que posséder son entreprise vaut vraiment le coup? Vous êtes épuisés, physiquement et moralement. Vous prenez un moment pour regarder objectivement vos besoins financiers, en ressources humaines et en optimisation des connaissances de vos ressources. Après mûre réflexion, vous vous retroussez les manches et vous choisissez de poursuivre en prenant soin de bien solidifier vos assisses à plusieurs niveaux.

Capitalisation financière

Même si ce n’est pas votre « dada », il faut penser à revoir la nature de la capitalisation financière de votre entreprise. Sera-t-elle fondée par des créanciers, par le capital des associés? Évidemment, les besoins de votre entreprise varient en fonction de son risque inhérent, de son stade d’exploitation (création, croissance, maturité, restructuration), et finalement, du taux de rendement requis sur ses avoirs. À cette étape, demandez à votre service des finances et à votre conseiller financier indépendant de vous proposer une stratégie.

Celle-ci devra notamment répondre aux questions suivantes :

  • Quel est le montant financier optimal?
  • Quel devrait être le partage idéal du risque et du rendement entre vous, les associés et les créanciers éventuels?
  • À quel moment votre entreprise devrait avoir un besoin critique de liquidités et comment rencontrer cette éventualité?

Capitalisation des ressources humaines

Vous réalisez que vous travaillez pour trois au sein de votre entreprise. Vous êtes constamment dans le rush et vous ne savez plus où donner de la tête. Il est sûrement temps de penser à agrandir l’équipe pour vous permettre de souffler un peu la tête hors de l’eau et de profiter des plaisirs d’être votre propre boss.

C’est aussi le bon moment pour revoir votre stratégie de ressources humaines; revoir la structure de vos équipes, donner des promotions, intégrer des spécialistes et peut-être même un nouveau département.

Profitez-en pour revoir vos avantages sociaux et votre programme d’épargne collective, deux facteurs qui jouent gros dans la balance de nos jours en matière de rétention des employés. Vous aurez aussi peut-être même envie de céder des actions à un cadre de votre organisation qui a la bosse des affaires et qui partage votre vision et vos valeurs!

Capitalisation des connaissances

Vous vivez une période d’accalmie. C’est le meilleur moment pour mettre en place un processus pour sauvegarder les connaissances acquises par vos employés au fil du temps. Un serveur à tout casser et bien organisé avec des guides et des procédures? Un logiciel de gestion de projets étoffé? Un programme de formation en ligne personnalisé?

L’important, c’est que ce soit simple et efficient. Vous vous éviterez ainsi bien des maux de tête si un de vos employés-clés quitte!

Mettez d’ailleurs vos employés à profit dans ce dossier pour trouver la meilleure avenue pour documenter tout le savoir de vos ressources, mais aussi pour le transmettre et aller chercher de nouvelles connaissances visant à s’améliorer, innover, se distinguer.

D’ailleurs, le magazine français Archimag a écrit un texte fort intéressant sur le sujet.

PSSST! L’article date de 2013, mais l’info est toujours d’actualité.

À cette étape, vous avez le choix de retourner en croissance… ou d’entamer une réflexion sur la transmission de votre entreprise.

Les liens vers d’autres sites Web de tiers ne sont fournis que pour votre commodité ou votre information et ne signifient pas que MICA approuve ces sites Web et leur contenu ni qu’elle s’en porte garante. Ces sites et renvois ont été élaborés indépendamment de MICA, et nous ne pouvons répondre de l’actualité, de la précision, de l’intégralité ni de l’authenticité du contenu et des fonctionnalités de tels sites ni de tels renvois. L’établissement d’une liaison avec tout autre site est à vos propres risques et MICA n’est pas responsable de tout dommage relatif à de telles liaisons.